A propos

Hélène Buccella

Tout commence, comme tout le monde vers l’âge de 16-17 ans, où l’on se demande « ce que l’on pourrait bien faire comme métier plus tard ».

Après y avoir réfléchi et après avoir suivi des cours ouverts durant les vacances de Toussaint et de Carnaval lorsque j’étais dans mes dernières années de secondaire, j’ai tout de suite eu un attrait pour les études de droit.  Mon attrait pour cette matière n’a fait que se renforcer depuis ce moment-là.

J’exerce la profession d’avocat depuis la fin de mes études.  Je me suis directement lancée dans le métier après avoir obtenu mon diplôme de Master en droit en juin 2013.  J’ai prêté serment le 7 octobre 2013.

Lors de la réalisation de mon stage de fin d’études, j’avais déjà eu l’occasion d’appréhender le métier d’avocat mais de façon indirecte.  J’ai eu l’occasion de faire un stage auprès d’un Premier Substitut du Procureur du Roi, ce qui m’a permis de découvrir l’envers du décor et le point de vue adopté par les magistrats de parquet lors d’une affaire concrète et particulière qui se présente à eux.  Ce stage auprès du parquet m’a aussi permis de découvrir les plaidoiries des avocats et les éléments qu’ils pouvaient mettre en avant pour défendre leurs clients de la meilleure façon qui soit.

En voyant la façon dont les avocats présentaient les choses et la façon dont ils pouvaient renverser toute une argumentation défavorable à leurs clients, je me suis dit que c’était vraiment captivant de pouvoir défendre des personnes en prenant en considération l’ensemble des circonstances.  Au mieux on connait son client, au mieux il est possible de le défendre et de faire valoir ses droits.  Cela vaut selon moi dans tous les domaines, en passant du droit familial au droit pénal, ou encore du droit fiscal au droit des sociétés.

En exerçant le métier d’avocat, nous est venue l’idée, au sein du cabinet, de la plus-value que pouvait présenter pour les clients d’avoir une spécialisation fiscale au sein du cabinet.  Les problèmes fiscaux sont de plus en plus nombreux et vu la localisation du cabinet à la frontière française, les litiges frontaliers sont monnaie courante.  C’est pourquoi j’ai entrepris une spécialisation en droit fiscal.  Depuis, la fiscalité est devenue un de mes dadas, prenant un plaisir à aider et assister les clients dans tous les aspects et problèmes fiscaux qu’ils sont susceptibles de rencontrer, partant du simple conseil à la défense devant les Cours et Tribunaux lorsque cela s’avère nécessaire.

Mes clients le disent ...

Prestations de grandes qualité effectuées avec le sérieux et le professionnalisme de circonstance.
R.C.
Une personne géniale à l'écoute de vos problèmes et toujours disponible pour répondre à vos questions ou inquiétudes.
O.M.
De très bon conseil dans mon cas d'un point de vue fiscal. A recommander! Merci!
L.U.
Un grand merci pour ton aide en droit d'enregistrement et de succession ainsi qu'en impôt des non résident, c'est grâce à toi en partie que j'ai bien réussi.
S.Z.
Un grand merci et bonne continuation dans votre carrière professionnelle.
J.D.
Très satisfait du service! Bravo et encore merci!
M.K.

Contactez-moi

Besoin d‘une aide fiscale